Parcours de nos programmes en 3 étapes

Nos instituts proposent un ensemble de programmes qui favorisent l'étude, la pratique et l'intégration dans la vie quotidienne. 
 

L'étude se déroule à un triple niveau. La première étape consiste à apprendre sur base des enseignements et des lectures. La deuxième étape est la réflexion, la contemplation. Avec la réflexion, on va plus en profondeur ; c'est là que le processus de croissance commence. Une fois que vous avez passé les étapes 1 et 2, vous n'avez plus de doutes.

La richesse de l'enseignement permet d'adapter le cours à l'ambition, la motivation et la réceptivité de chacun.
 

Le niveau de chaque stage est indiqué par le signe 1, 2, 3 ou A.  
 

1.            Niveau de base

L'étude et la pratique suivent une progression naturelle à partir du niveau de base. Ces stages sont ouverts à tous, qu'ils soient bouddhistes ou non.  
 

•          Les enseignements essentiels du Bouddha sont présentés dans une approche non confessionnelle. Ils servent de base intellectuelle et d'étape préparatoire à toute pratique.  En approfondissant l'étude et la pratique, la richesse et la profondeur des enseignements du Bouddha deviennent apparentes.

•          Les week-ends Chiné vous offrent la base de la paix mentale. Entraîner l'esprit à se résider dans le calme, dans la concentration en un point, la clarté, dans la pleine conscience. L'entraînement pendant les cours et la pratique quotidienne vous préparent à développer votre esprit dans ses dimensions d'attention, d'ouverture et d'altruisme.

L'étude du bouddhisme et la pratique de la méditation à ce niveau conviennent aussi bien aux débutants qu'aux personnes qui souhaitent acquérir plus d'expérience avant de passer à l'étape suivante. 
Même si vous ne venez qu'une seule fois, dans l'espoir de trouver la paix de l'esprit, vous êtes le bienvenu.

 2.      Approfondissement

Approfondir votre pratique et comprendre la richesse des enseignements est la deuxième étape. 
Les "retraites de méditation intensive" de plusieurs jours (souvent en silence) permettent l'étude approfondie et la pratique des techniques de méditation communes à toutes les écoles bouddhistes. Ils sont divisés en deux grandes familles, qui sont en fait inséparables.

•          Chiné ou Shamata: à la concentration en un point, à la qualité de la conscience, à l'état naturel de l'esprit. La dimension de la présence altruiste, la compassion et les vertus transcendantes sont abordées dans la formation. 

•          Lhaktong ou Vipassana: Le développement d'une vision pénétrante, la méditation analytique, la compréhension de la nature de l'esprit. La recherche rend ouvert et crée de l'espace.
La progression le long du chemin mène finalement aux pratiques essentielles de la troisième étape. Il est important d'avoir de l'expérience dans la discipline de la méditation et d'observer cette progression.
Une pratique bouddhiste formelle n'est généralement pas requise. Cependant, le fait de se réfugier dans le refuge renforce l'engagement envers la pratique.

3.        Les niveaux supérieurs

Les niveaux supérieurs contiennent les enseignements essentiels du Bouddha. Tous les sutras et les tantras, les manuels et les instructions y mènent. Ils favorisent progressivement la libération de la souffrance et la transformation de l'esprit.

•          De nombreux noms sont donnés à l'expérience ultime de méditation à ce niveau, notamment Mahamudra dans la lignée Kagyu.
Lorsque nous sommes passés par Chiné et lhaktong, nous entrons dans un état qui peut être défini comme l'esprit de bouddha, la simplicité inconditionnée, libre de toute complexité mentale, la nature pure, l'état nu de la conscience.
L'approche graduelle empruntée par nos enseignants nous conduira finalement à cet état d'éveil naturel.

•          La pratique yogique du corps subtil des déités. 
Les divinités représentent les qualités auxquelles le praticien aspire. Ce yoga de l'esprit a le pouvoir de transformer notre esprit et d'intégrer ces qualités dans notre esprit et notre corps. Ainsi, il devient possible d'élargir notre conscience et de la libérer de l'attachement au concept du "moi" ou de l'ego limitatif.
•          Les "instructions de méditation Vajrayana" appartiennent à ce que l'on appelle communément le "bouddhisme tibétain". appartiennent à ce que l'on appelle habituellement le "bouddhisme tibétain". Ils font notamment appel à des techniques de visualisation et à des récitations de mantras, caractéristiques du tantra.
Il faut être familiarisé avec les enseignements bouddhistes pour comprendre toute la profondeur de ces pratiques, qui peuvent parfois paraître déroutantes au premier contact.
Pour recevoir les initiations, il est nécessaire d'avoir prononcé les Vœux de Prise de Refuge (consécration formelle à la voie bouddhiste). Elles sont accordées par les Lamas à la demande du pratiquant, y compris durant le programme.

•          Les "pratiques du Mahayana", le Grand Véhicule, font appel à la compassion et à la sagesse des bodhisattvas pour aider les autres. Parmi ces pratiques figurent "l'entraînement de l'esprit en 7 points" et les "37 pratiques du bodhisattva".
En plus de prendre refuge, le praticien du mahayana prononce les Vœux de Bodhisattva, s'engageant à libérer tous les êtres de la souffrance.

A.        Les programmes "Autres"

Ils sont animés par des enseignants qualifiés et s'adressent à toute personne désireuse de travailler sur elle-même, au développement de ses propres qualités intérieures.
Lâcher prise pour être heureux, yoga, cohérence cardiaque, science et méditation, écoute profonde et autres ...

Addendum 



En dehors des sessions spécifiques du cours lui-même, les participants intéressés peuvent assister aux pratiques quotidiennes du centre dans le temple : le matin à 7h, le soir à 18h et occasionnellement à 20h.